Formes de point de clinchage : trouver un spécialiste de l’assemblage en ligne

point de clinchage

Une méthode simple et performante d’assemblage sans un apport supplémentaire de matériel, ni de source de chaleur : on parle bien évidemment du clinchage ! Cette technique prend une place de plus en plus importante dans plusieurs domaines industriels. Qu’est-ce que c’est en réalité ? Nous vous présentons dans cette rubrique les caractéristiques propres à ce procédé.

Qu’est-ce que le clinchage ?

Il s’agit d’une méthode d’assemblage des tôles minces. Cette technique dite par « emboutissage » consiste en la création d’un point de connexion issu de l’écrasement de la matière entre un poinçon et une matrice. C’est la déformation plastique à froid. Les tôles sont donc déformées localement dans le but d’être solidarisées sans aucun élément additionnel (colle ou connecteur mécanique). Cette façon de procéder permet un assemblage toute en finesse offrant une bonne tenue et un rendu esthétique. L’autre aspect non négligeable de la méthode est qu’elle est réalisée sans une source de chaleur. Ce type d’assemblage, lorsqu’’il est bien maîtrisé, peut remplacer le procédé de soudage par point. Dans ce domaine, vous pourrez profiter du savoir-faire remarquable de l’entreprise Tox pressotechnik qui détient l’expertise sur une grande variété de produits pour répondre à tous vos besoins. De nombreux résultats d’assemblage sont à leur actif et confirment la grande efficacité et la stabilité sur le long terme de la liaison. Les professionnels peuvent faire le choix entre 2 types de procédé. Il y a la méthode exécutée à l’aide d’un poinçon circulaire. Cela revient à réaliser une clinche en se basant uniquement sur la déformation plastique. Ensuite, vous disposez de la méthode rectangulaire conduite avec une incision locale. Par ailleurs, un assemblage peut être direct ou indirect, permanent ou démontable.

Comment procéder à un assemblage par point clinché ?

Le formage à froid est la technique utilisée. Le matériel approprié pour la réalisation est constitué d’un poinçon et d’une matrice montée sur un dispositif de type presse. La tôle est soumise à une tension qui occasionne une déformation plastique à froid, révélant un point de connexion. Un point clinché est créé avec ses paramètres géométriques propres, soit de type circulaire sans incision ou de type rectangulaire avec incision. Les deux tôles devant être assemblées peuvent ne pas avoir la même épaisseur. Il est en effet toléré une variation entre 0,2 et 4 mm. Pour réussir un assemblage par clinchage, il faut une certaine force. La force utile nécessaire dépend essentiellement de la taille de l’outillage utilisé. Cette force varie généralement entre 10 et 100 kN. L’assemblage des pièces est donc purement mécanique. L’opération conduit à une bonne uniformité des surfaces des deux côtés.

Quels sont les avantages de cette méthode d’assemblage ?

Des différentes solutions d’assemblage mécanique qui existent, le procédé utilisant la clinche reste le plus recommandé par la plupart des professionnels pour les nombreux avantages qu’il procure. Dans la construction, la technique est promise à un bel avenir avec le développement grandissant des maisons en acier. Les éléments de parois minces conviennent parfaitement à un assemblage de ce type. Dans le secteur de l’automobile, cette technologie permet la formation de liaisons favorisant une conductivité électrique très efficace. L’assemblage étant étanche aux liquides et aux gaz, il offre un plus particulier en ce qui concerne la résistance de la matière à la corrosion et une bonne adhérence de la peinture. Économiquement, le procédé est moins onéreux que la soudure par point. Il est fiable, garantissant la tenue du point pour de longues années. C’est aussi un précédé polyvalent qui est utilisé pour de nombreux alliages de matière. Par ailleurs, la technique est écologiquement préférable, car très économe en énergie, silencieuse et propre. On ne note généralement aucune détérioration du revêtement des surfaces, ni de salissure ou de travail de reprise. L’assemble se présente très fermement, à haute résistance dynamique, quelques fois composé de couches intermédiaires pour un durée de vie plus élevée !

Quels sont les domaines d’application de ce procédé ?

Connu comme étant la technique la plus fiable d’assemblage de tôles, le procédé d’assemblage qui emploie la clinche est favorisé dans plusieurs domaines d’activités qui sont amenés à modifier et à travailler la tôle métallique. Il est particulièrement préféré par les professionnels qui sont à la recherche de techniques innovantes pouvant leur garantir un assemblage fiable de matériaux sans recourir à la soudure. L’industrie de l’automobile est l’un des secteurs importants qui usent continuellement de cette technique d’assemblage. Les grands constructeurs de voitures et leurs sous-traitants font confiance à cette méthode pour son coût moins élevé et sa fiabilité. On note également un intérêt particulier des entreprises spécialisées dans la fabrication des appareils électroménagers. La technique est aussi plébiscitée dans le domaine de la ventilation, de la climatisation et du chauffage. D’autres secteurs d’activité font aussi usage de ce procédé : la métallurgie par exemple et plus précisément les artisans qui conçoivent et élaborent des portes d’échafaudage ou de garages. Il y a ensuite les concepteurs d’ascenseurs, des cages d’escaliers et des cuves. Un grand nombre de panneaux lumineux sont fabriqués à partir de cette technique. Ce sont l’œuvre des fabricants de dispositifs électroniques et informatiques.